• CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Un voyage fabuleux de trois semaines entre Chengdu au centre de la Chine, et le camp de base de l'Everest en passant par les monastères tibétains, les hauts cols de l'Himalaya, les villages enchâssés dans des vallées perdues, les prairies d'altitudes ou paissent les yaks.  Les 4x4 sont indispensables pour ces pistes (80%) défoncées, enneigées, inondées, avec des cols à 5600m..

    Des paysages inoubliables, des tibétains résignés mais accueillants et chaleureux et l'aventure au quotidien caractérisent ce périple hors du temps, et loin de notre philosophie d'occidentaux. Une vision, loin des clichés réducteurs de nos médias nationaux.  La porte s'est entrouverte, mais se refermera au premier incident. Espérons que ce peuple attachant retrouvera sa dignité et sa liberté de pensée (et sa philosophie de la vie) pour vivre en harmonie dans ces superbes montagnes. En raison de l'importance du sujet, ce voyage a été divisé en 3 parties.   

    Eté 2007, un rêve se réalise. La Chine prépare les jeux olympiques de 2008 et ouvre ses portes au reste du monde et entrouvre celles du Tibet. Pour notre second voyage en Chine, nous tentons l'aventure grâce à un ami de Hong Kong qui s'occupe de la logistique. L'obtention des visas pour entrer au Tibet n'étant pas garantie, nous avons un plan B du coté du Yunan. Les visas arrivent 15 jours avant le départ.

    Pour cette aventure, nous partons avec un couple d'amis français, un couple d'amis suédois et l'ami de Hong Kong parlant chinois et anglais. Nous accompagnent: les deux chauffeurs tibétains et expérimentés des deux 4x4 Toyota et un guide accompagnateur tibétain, imposé par le gouvernement chinois chargé de notre surveillance (amicale si on respecte les consignes). 

    CHINE - TIBET 2007

    Le point de regroupement est fixé à Chengdu. En sortant de l'aéroport, nous gagnons notre hôtel au centre ville pour retrouver le reste de l'équipe. Une journée n'est pas de trop pour les derniers préparatifs en particulier le retrait des Yuans chinois pour les 3 semaines de voyage car il n'y a pas de DAB en vue. On est un peu inquiet de quitter la banque sous le regard étonné des chinois qui ont vu brutalement le portefeuille tripler de volume !... Quelques menus achats et l'on commence l'exploration du cœur de Chengdu, la ville des Hibiscus et capitale du Sichuan dont l'agglomération regroupe 14 millions d'habitants.   La ville est un mélange de modernité avec ses gratte-ciels de verre et les maisons traditionnelles dans la rue où se trouve notre hôtel. Nous sommes surpris par le mouvement brownien de la foule, les vélos électriques (80% !..) qui la fendent en silence et par les magasins vendant toute sortes de produits.  

    Les photos de Chengdu sont présentées dans la troisième partie.

    CHINE - TIBET 2007CHINE - TIBET 2007 

    Première partie: trajet CHENGDU - LHASA        

    CHINE - TIBET 2007

    Cliquer pour agrandir la carte. Les points rouges indiquent les étapes sur le trajet. Aucun hôtel n'était réservé à l'avance. 

    1er Jour  Chengdu - Danba   (14h) 

    Le départ de Chengdu se fait avant l'aube. Nous suivons l’autoroute jusqu’à la ville Ya-an. La "ville de la pluie" porte bien son nom, il pleut par intermittence et le ciel est bas!..

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007Ce monument de bronze à l'entrée de Ya an, rappelle que la ville était une étape sur la route du Thé et des chevaux (Cha Ma Gu Dao) et produit aussi un très bon thé. Pendant 1000 ans, des caravanes ont convoyé du thé vers le Tibet  et l'Inde et revenaient avec des chevaux.  Ces échanges commerciaux sont à l'origine de la richesse du Tibet. 

    Au bord de la route, un chinoise prépare le feu pour griller le maïs. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    La route longe ensuite le canyon de Qingyijian et passe par le tunnel d' Erlangshan à 2199m d'altitude. Construit en 1999, il mesure 8596 m de long.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Nous voila rassuré, il y a des ateliers de mécanique sur cette route de montagne.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Arrivés à  Luding, un petit arrêt pour traverser le pont suspendu historique (92 m). Il est construit en 1706 (dynastie des Qing, et constitue à l'époque le plus long pont suspendu du monde jusqu'en 1816. A Luding, en 1935, l’armée rouge de Mao a combattu les nationalistes pendant la Longue Marche.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Sur l'autre rive, à l'extrémité du pont de chaînes, nous visitons le temple avec ses grands brûloirs à encens.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Après Luding, nous quittons la "grande route" pour longer le canyon de la rivière Dadu. Un immense barrage (Changhebadam) et un pont de 100 m de haut (Daduhe bridge) sont en construction. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Dans la vallée, ces tours fortifiées datant du V au XVII ème S, apparaissent autour des hameaux. Il y en avait plus de 1000 dans la région et il en reste environ la moitié. Après une route de montagne sinueuse, nous atteignons la ville de Danba avec ses belles et curieuses maisons avec des toits terrasses.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

      La route devant notre logement (à gauche)  est un véritable bourbier causé par les pluies des derniers jours. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Danba est la principale ville des  tibétains Jiarond. Il est dit que ce sont les descendants de l’ancien royaume de Xixin. Ils se sont mélangés avec les peuples locaux après être arrivés de la province de Gansu. Les  filles ont beaucoup de charme et celle qui nous accueille porte la coiffe traditionnelle du Tibet. Avant le repas traditionnel sur des coffres de bois peints de belles couleurs (signe de richesse) , elle nous offre un thé de la région. La soirée se poursuit et nos hôtes nous initient aux danses tibétaines.  

    2ème Jour  Danba -Bamei -Tagong -Xinduqiao (10 h de route)

     Après un petit déjeuner dans la cour-terrasse, nous partons à pied explorer Danba.  Les nuages accrochés à la montagne se dissipent lentement .

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

     

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Toutes les maisons sont joliment décorées et les habitants nous laissent facilement entrer dans les cours. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Ici, aucun animal n'est attaché ou parqué derrière une barrière. Harmonie rurale en montagne et joie de vivre.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Quelques unes des rencontres avec ces Jiarons d'une grande beauté et artistes décorateurs de leur lieux de vie. 

    Nous quittons Danba dans la matinée, le ciel reste bien gris.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Nous empruntons une route de montagne puis une vallée en direction du Sud Ouest jusqu’à Bamei (85 km). Les pluies des derniers jours ont fait grossir les rivières.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    La petite ville de Bamei étire ses barres d' immeubles le long de la rivière. Un petit coup de soudure sur la remorque et ça repart. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    La piste repart dans la montagne. Les yaks partagent les prairies d'altitude avec les moutons.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Autour des tentes de toile des nomades tibétains, les enfants  s'amusent et participent aux travaux avec les adultes.  Dès que l'on s'arrête, ils accourent.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Les yaks aussi curieux nous regardent passer.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Dans la fertile vallée de Tagong, l'habitat reste très dispersé au milieu des champs de blé.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Le temple de Bameizhen avec son chörten (stupa tibetain). Il doit toujours être contourné par la gauche (sens horaire).

    CHINE - TIBET 2007

    Le cheval est un animal très prisé des tibétains dans ces vallées avoisinant les 3700m d'altitude

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Arrêt à Bamei pour le repas dans un petit restaurant typique et sa cuisine aux dernières normes. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Ce groupe de femmes guide un troupeau de yaks dans les pâturages avec des frondes.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    C'est sous un ciel bien gris que nous arrivons à Tagong  (3700 m). Au dessus d'u premier temple, les collines sacrées sont couvertes de drapeaux sur lesquels sont écrits des prières. Un hôtel et des boutiques sont en construction. 

    CHINE - TIBET 2007

    Ce temple a été restauré et les paraboles doivent faciliter la communication avec l'empire céleste.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Juste à côté, dans la ville de Tagong, se dresse le temple de Lhagang.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Dans le bâtiment, un bouddha  de cuivre est en phase de d'assemblage.

    Ce temple est connu comme l’endroit où la princesse Wenchen combattit sur la route de l’ancienne Chine au Tibet sous la dynastie des Tang (618-907)

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Les bâtiments sont construits avec des briques de terre cuite et du bois. Il sont joliment décorés.

    CHINE - TIBET 2007

    Nous arrivons sous la pluie dans notre hôtel  à Xinduqiao. Nous apprécions la fondue de poissons bien chaude.

    3ème Jour Xinduqiao - Daocheng- (10 h)             (En cours de rédaction)

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Après avoir quitté Xinduqiao, nous passons notre premier col au dessus de 4000 m.  Avec 4659 m, nous sommes quasiment à l'altitude du Mont Blanc. Pourtant, les montagnes sont couvertes de forêts et de prairies verdoyantes peuplées de Yaks en liberté. 

     CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Les fleurs et les insectes sont présents malgré les conditions climatiques rigoureuses à cette altitude.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    La passage du col est marqué d'une pierre gravée, de nombreuses banderoles avec les petits carrés de tissus où sont imprimés les prières. Les Yaks s'amusent à se parer de ces tissus colorés.  

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Nous franchissons un second col. Une grande publicité vante les beaux paysages du Tibet.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Nous nous arrêtons un moment pour visiter une tente de nomades sur ces hauts plateaux. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Tout le monde est curieux de découvrir des visages inhabituels. Les visages sont brûlés par les UV et burinés par l'age.

    L'accueil est chaleureux et l'on nous invite à voir l'intérieur de la tente. Rudimentaire. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Un troisième col atteint 4718 m, au pied du Mont Gaoershi, caché dans les nuages. La pluie est intermittente et la route glissante. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Partout, des tibétains sont présents  dans ces alpages. Nous attaquons la descente pour arriver à Yajiang dans le fond de la vallée,

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Au milieu de nulle part, mais sous des trombes d'eau, nous trouvons ce petit restaurant. Repas de poissons délicieux.

    Nous descendons ensuite vers Litang , situé dans une vallée à 4000 m.  Pas d'arrêt car il pleut et nous repasserons ici dans quelques jours. Nous quittons alors la Highway 318 pour filer vers le sud. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Nous arrivons dans les montagnes sacrées de Zhaga. A coté du temple, d'impressionnantes pyramides de cranes de yaks.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

       Les rochers dans les environs du temple sont couverts de guirlandes de prières. 

    CHINE - TIBET 2007  CHINE - TIBET 2007

    La région de Daocheng où nous arrivons est un plateau montagneux entouré des montagnes de Bown Chitu. Sur les berges de la rivière s’étirent de beaux pâturages et des profondes forêts.

    Nous emménageons dans un confortable hôtel et avant le repas, nous allons nous relaxer dans des sources d’eau chaude naturelles située à la sortie de la ville. La pluie continue toute la soirée.

    4ème Jour Daocheng (Yading) 

    Impossible de se rendre à Yading comme prévu. La route barrée par l’armée chinoise. Le guide nous indique que deux villages se sont battus pour des plantes médicinales: 30 blessés, 4 morts. Nous passerons donc la journée à Daocheng (30 000 habitants) . 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    La circulation est très limitée, les tibétains se rendent à la ville sur de petites remorques tirées par des gros motoculteurs.

    L'éclairage de la rue principale est très récent, comme le commissariat ou flotte le drapeau chinois.  

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Nous visitons la ferme juste à coté de la barrière de police nous barrant la route pour Yading. Aucun adulte, juste un gamin de 10 ans. Dans l'unique salle commune, les couchages !...

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    et la cuisine intégrée. Le lait de yak va devenir du fromage ou du beurre. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Notre jeune guide est fier de nous monter ses deux petits chats et la petite pièce dédiée aux rites religieux tibétains.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    CHINE - TIBET 2007

    Nous déambulons dans le marché de Daocheng, très fréquenté et animé. Il est possible d'y manger à toute heure par exemple, les excellents petits pains vapeur.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

     Très sale, les entrailles et les têtes de yaks jonchent le sol. Dans cette boucherie, nous n'avons pas été trop tenté. Un peu plus loin, les marchands d'épices parfument l'allée.  

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Nous oublions les conseils sur la grippe aviaire devant ces cages et poursuivons vers d'étranges légumes.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Pendant que certains piquent un somme, d'autres travaillent minutieusement à prolonger la vie d'habits déjà bien rapiécés. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    En attendant le client, le coiffeur est parti dans la boutique d'à coté pour jouer au billard, très populaire ici. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007CHINE - TIBET 2007  CHINE - TIBET 2007

    Dans la région, les femmes et les hommes, portent le chapeau. Un jeune veau attend de trouver un nouveau maître.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Un chemin bordé de pierres gravées de signes tibétains nous emmène vers ce monastère situé à 10 km au Nord Est  de Daocheng. Les moines nous invitent à une visité détaillée, heureux de recevoir les premiers touristes occidentaux depuis de nombreuses années.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Les moines sont fiers de montrer ce grand mandala de poudres colorées qu'ils ont mis longtemps à réaliser.  Le moine fait tomber le sable à l'aide d'un cône de cuivre strié qu'il frotte avec une lame. Il sert de support à la méditation. Ce mandala sera détruit et le sable mélangé pour faire une offrande à une divinité. Symbole des choses éphémères.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007CHINE - TIBET 2007

    Dans la partie arrière du monastère, ces grandes statues de bouddha derrière lesquelles pendent des thangka, ces toiles peintes de symboles et de divinités étranges.  Les moines nous offrent des écharpes en soie blanche, signe de bonheur.

    Le bouddhisme comprend 5 branches, représentées par 5 couleurs : blanc, rouge, vert, jaune, bleu.

    Nuit dans le même hôtel à Daocheng.

    5ème Jour Daocheng   Litang

           Nous quittons Daocheng par la route à travers les montagnes de Haizi qui nous ramène sur Litang

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Cette femme applique les bouses de yaks encore humides sur le mur coté sud pour les faire sécher. La bouse de yak constitue le combustible de chauffage principal de l'habitat tibétain. Sur les autres murs sont symbolisés les têtes de ces animaux indispensables à la vie sur ces hauts plateaux. 

    CHINE - TIBET 2007 

    Arrivé au monastère de Sangdui, blotti dans une forêt de conifères, la pluie hélas reprend de plus belle. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Au sud de Litang, dans une plaine où se retrouvent d'année en année à l'occasion d'une fête les cavaliers tibétains. Ils viennent  rivaliser d'adresse sur leur monture, mais c'est aussi un défi au gouvernement chinois. Les chevaux sont décorés de vives couleurs et lourdement chargés. 10 jours plus tard, des incidents eurent lieu ici. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Xian_de_Litang)

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    A Litang située à 4135m d'altitude, une des plus haute ville du monde, nous trouvons un hôtel digne de ce nom et joliment décoré dans une ruelle qui mène au temple.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

            Nous visitons le monastère de Thupten Jampaling, deuxième plus important temple du Tibet. Il a été construit en 1560 par le 3 ème Dalaï Lama et totalement détruit en 1956 par les bombardements de l'armée chinoise. Ici sont déposés tous les dons émanant des différents temples. Les moines sont rétribués avec une partie de ces dons. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    La cour intérieure de ce très grand monastère est pavée  de grosses pierres. Des restaurations sont encore en cours.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    De très grands et très beaux bouddhas occupent les pièces centrales. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Nous avons assisté à la prière des moines, et nous avons été reçu chaleureusement par un des principaux moines du temple dans son bureau.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Ces dessins de bouddhas ornent les galeries latérales et ce yak séché est suspendu à l'entrée des cuisines.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    L'ambiance est détendue dans les cuisines où l'on s'affaire pour le repas de midi. Au fond, les mobylettes sont garées dans le local.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    En dehors du temple, dans les rues de Litang, ces montagnes de pierres gravées avec la très esthétique écriture tibétaine.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    De nombreux chörtens (stupas) se dressent à l'extérieur de l'enceinte du grand temple sur de petites places.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 

    Un petit temple joliment décoré est fréquenté par habitants du quartier qui viennent faire tourner dans le sens horaire les petits ou grands moulins à prières (mani korlo en tibétain), emplis de mantras.  

    CHINE - TIBET 2007

    Des tissus colorés tombent de plafonds polychrome. La symbolique des couleurs est respectée:

    • bleu : l'espace (la voûte céleste) (Akashpura),
    • blanc : l'air (ou le vent, les nuages) (Vayapur),
    • rouge : le feu (Agnipura),
    • vert : l'eau (Nagpura),
    • jaune (ou orange) : la terre (Vasupara). 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Dans la ville, la Renkang House, emplacement de la naissance du 7 ème Dalai Lama nommé Kelzang Gyatso  qui a régné de 1720 à 1757.  Cette maison était devenue une écurie à cochons avant d'être restaurée. D'après notre guide, les femmes du village viennent accoucher à même le sol, face à la photo du dalaï-lama. Le 10ème Dalaî lama est aussi originaire de cette ville.

    CHINE - TIBET 2007

    Nous visitons ensuite le parc Baïta qui se trouve dans la partie ouest de la ville de Litang, derrière cette grande porte.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Un grand chörten de 20 mètres dont la base est constituée de grands moulins à prières est entouré d'une centaine de petits chörtens de 3 mètres entourant des cours carrées qui symbolisent la terre.  (Le ciel est rond et la terre carrée).

    Autour du temple, une centaine de moulins à prières, sous une allée couverte sont actionnés en permanence par les nombreux tibétains et surtout tibétaines qui circulent toujours dans le sens horaire (circumambulation).

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Les traditions imprègnent profondément la population tibétaine de Litang et les visages sont bien différents de ceux des chinois.  

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 Certains tibétains arborent la coiffe traditionnelle, et d'autres portent fièrement des chapeaux aux formes variées. Les grandes lunettes sont très prisées.

     CHINE - TIBET 2007  CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 

    Mais la mode occidentale investit les vêtements et les comportements. Dans la rue, tout peut se réparer.et ce soudeur est protégé par de simples lunettes de soleil.     

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 

    L'électricité arrive de manière un peu anarchique sous l’œil vigilent de ce guerrier (Han ?)

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    A Litang, le spectacle est dans la rue et les gens sont toujours souriants malgré des conditions de vie difficiles.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Le point d'eau du quartier sert pour la lessive comme pour laver les légumes. Ces tibétaines, au visage brûlé par les ultraviolets discutent en égrenant un chapelet de corail et en faisant tourner le moulin à prières.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Le petit cheval du Tibet est encore largement utilisé et  sa silhouette orne certaines portes métallique de maisons de Litang. Les vaches aux longues cornes font aussi leur tour de ville.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Après le dîner, nous allons à la source chaude pour un bain dans des petites cabines individuelles. La famille nous offre ensuite un thé au beurre de yak salé. Sur le mur, un vieux journal fait office de papier peint et arbore fièrement un portrait de Fidel Castro. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Le matin, nous quittons Litang en direction de l'Ouest à bord de deux  4*4 Toyota pour affronter les pistes qui nous attendent.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    En cette matinée, nous pouvons voir le spectacle des vautours au abords de la ville, qui attendent les funérailles célestes.

    Dans les rites funéraires tibétains, liés aux quatre éléments, l'enterrement est réservé aux criminels (et aux maladies contagieuses) car il entrave la réincarnation,  le rituel de l'eau est réservé aux plus pauvres, ou aux veufs.  Seules les plus hautes autorités religieuses avaient recours à la crémation associée au rituel du feu. Au Tibet le rituel de l'air , où le corps est offert aux vautours est le plus fréquent.   

    6ème Jour  Litang - Batang

     

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Sur ce haut plateau, à 4200m d'altitude, la piste n'est plus fréquentée que par des camions lourdement chargés.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Les camps de nomades avec leurs troupeaux de yaks occupent ces prairies, couvertes de jolies fleurs, dont des edelweiss.

    Les dernières recherches scientifiques ont montré que les premières plantes à fleurs (Archaefructus) sur terre sont apparues au Tibet il y a 130 millions d'années. Des marmottes ont colonisé ces grands espaces du Far-East.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Un chantier titanesque est en cours pour améliorer la route N°308 qui franchit d'impressionnantes gorges. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Aucun doute, c'est bien une route de montagne qui offre de belles perspectives sur la vallée quand les nuages le permettent.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Nous surplombons des villages entourés de champs de céréales. Les gamins étonnés accourent à chaque arrêt.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Nous arrivons à Batang, ville moderne où fleurissent les petits immeubles, occupés par des chinois. Repas de succulents petits pains vapeurs.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 

    La ville de Batang est éclairée comme une ville occidentale un soir de Noël. Dans cette rue, fermée par une grande porte chinoise, une rivière s'écoule entre les balustrades de marbre. Surprenant !...

    Les chauffeurs nous ont trouvé un petit hôtel (15€ la chambre), mais l'eau est limité à certaines heures. 

    7ème Jour Batang - Zuogong

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 

    Il a plu une partie de la nuit et les stratus restent accrochés sur le relief. De bonne heure, nous visitons le marché couvert de Batang rangé par secteurs légumes, viandes, fruits. Nous retrouvons les têtes de yak sur le sol et aussi des gros pots contenant des œufs dans une gangue couleur terre.  Nous quittons la ville et les chauffeurs nous passent le CD de musique pop tibétaine.

     CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Les pluies ont déstabilisé les rochers au dessus de la nouvelle route à la sortie de Batang. La route longe la rivière Jinsha (sable dorés) qui deviendra en aval le célèbre Yangtze (le fleuve bleu), 3 ème fleuve du monde (6400km).

     CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    La piste s'enfonce dans des gorges. De gros rochers continuent de tomber devant nos 4*4.  Ici, les rivières sont rouges des sédiments emportés du flanc des montagnes. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 

    Les troupeaux surveillés par une jeune tibétaine utilisent la piste pour changer de pâturage.  

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    La piste monte vers un col au travers de verts pâturages où paissent les yaks. Nous faisons un arrêt à côté de ce campement nomade. Les hommes terminent l'installation des tentes et les femmes barattent le lait de yak. Nous sommes invités à boire la traditionnelle tasse de thé au beurre de yak salé. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Cette petite halte est l'occasion de photographier ces beaux visages, biens différents des profils chinois.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    La piste est taillée dans une roche rouge. Un cycliste n'hésite pas à franchir ces montagnes pour aller à Lhassa. Ici le Zongbalha pass à 4239m.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Ces alpages (Hymalayages ?) verdoyants séparent de grandes vallées peu peuplées.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Un groupe de tibétains et tibétaines attrapent des moutons à longues cornes dans un enclos. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 

    D'autres pratiquent la tonte au couteau. Celui-ci est  aiguisé sur les pierres. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Les tibétaines transportent de lourdes charges. Les hommes ont taillé cette échelle à la hache dans un tronc.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    La route s'engage dans une étroite vallée et les engins de chantier veillent à maintenir la voie stratégique ouverte. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Nous atteignons les gorges du  Langcang  (qui est le nom chinois du Mekong) à Zhucacun.  Quelques kilomètres à l'ouest, nous atteignons un point de vue les gorges du Mekong depuis la piste qui mène à Zuogong.  Impressionnant.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    La piste s’élève encore. Au fond des vallées, les cultures en terrasses permettent aux villages de subsister. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Il ne faut pas être sujet au vertige sur ces routes de haute montagne qui tracent leur sillon dans le relief.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Nous franchissons le col de Dongda à 5008 m. Les sommets autours sont coiffés de nuages. Nous sentons que l'air se raréfie, mais tout le monde supporte bien cette altitude.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Dans la descente du col, Sid apprécie de retrouver un champ d'épilobes et un décor, comme dans les Alpes.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Sérénité de ces vallons verdoyants ou l'on retrouve quelques maisons traditionnelles.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Encore un petit col et quelques barres rocheuses et l'on arrive dans la ville de  Zuogong (Zogang).

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    C'est une petite ville qui s'étire le long de la grande route 308. Un vélo avec cuisine intégrée va livrer les petits pains vapeur. Dans notre petit hôtel, le parking est rempli de camions qui font une escale méritée à Zuogong.  Dans la douche, l'eau est couleur terre, mais c'est bon pour le teint !... 

    8ème Jour Zuogong - Bomi

     CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Nous quittons Zuogong et traversons quelques villages, comme ce village de Tiantuo. La police est visible dans quasiment tous les villages. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    D'anciens temples en ruine sont encore visibles, certains ont été rebâtis. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    D'autres sont  abandonnés aux intempéries qui les mènerons calmement à l'oubli. Un pont (fermé) traverse la rivière Yucu. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Au pied du Mont Yela, la route nous offre une vue sur  la vallée de Bangda. La route aux 99 virages nous élève vers le col  à 4618 m, au pied du mont Yela.

    CHINE - TIBET 2007  CHINE - TIBET 2007

    Ces pistes de haute montagne restent dangereuses aux imprudents. Nos chauffeurs expérimentés nous mènent à bon port. Au col , nous admirons ces barres rocheuses, tandis que les sommets sont malheureusement encore dans les nuages.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    A la fin de la descente, nous découvrons le village d'Ani (Tengnicun ?) avec ses cultures en terrasses. 

       CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    La blé est coupé à la faucille, sauf un tibétain équipé d'un rotofil. Hommes et femmes se dépêchent de récolter le blé avant les prochaines pluies.   

     CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Les chevaux sont indispensables pour ramener la précieuse céréale dans le village.  

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    La paille est séchée, soit étalée sur les toits terrasses, soit suspendue en botte dans les arbres.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Un peu plus loin, dans un nouveau col, nous rencontrons ces jeunes pèlerins qui parcourent plus de mille kilomètres pour se rendre à Lhassa. A chaque pas, ils se couchent sur le sol, puis se relèvent pour accomplir un pas de plus,... et recommencer inlassablement.  

    CHINE - TIBET 2007CHINE - TIBET 2007 Les mains sont protégées par des gants et des plaques de bois et les pieds par des morceaux de pneus. Une petite pause est la bienvenue et nous en profitons pour faire des photos avec eux. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Notre piste poursuit son cheminement vers les gorges de la rivière Nu aussi appelée Salween, qui contourne l'Himalaya pour traverser le Myanmar (Birmanie). Un projet de 5 barrages hydroélectriques inquiète le voisin birman.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    La piste s'enfonce dans les impressionnantes gorges de la rivière Nu . Des travaux sont en cours pour élargir la voie stratégique. Un pont gardé militairement et  dont la photographie est interdite enjambe les gorges.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Nous poursuivons dans ce monde minéral sur une voie littéralement sculptée dans la roche.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    A la sortie des gorges, les falaises offrent une riche palette de couleurs. Quelques maisons sont blotties au fond de cette vallée étroite. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    La roche passe du vert, à l'orange, puis au rouge.  Nous sommes obligés de nous arrêter pour regarder le spectacle.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 Dans les villages, des ponts suspendus permettent non sans risque de franchir la rivière. Un paysan part avec un araire sur le dos tandis qu'un yak vient fraterniser avec des jeunes au bord de la route. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    le décor polychrome se poursuit tout le long de la vallée qui s'élargit progressivement.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Nous traversons la ville de Baxei où les forces chinoises sont omniprésentes.  

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Toujours aussi peu de véhicules individuels sur cette voie. Les camions sont de plus en plus décorés de dessins comme en Inde.  

    CHINE - TIBET 2007  CHINE - TIBET 2007

    Un sable jaune s'écoule d'un flan de montagne noir. La piste repart à l'assaut d'un nouveau col. 

    CHINE - TIBET 2007

    Nous faisons une halte au bord de ce lac d'altitude avant de redescendre dans la vallée suivante.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Autour de nous, des sommets enneigés disparaissent dans les nuages gris. Sur ce versant des forêts de résineux rendent le paysage moins aride. De puissants torrents s'engouffrent dans ces vallées étroites.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Nous atteignons le lac Ranwu. Ce lac, d'une superficie de 22km² est situé à 3850m d'altitude. De nombreuses espèces d'oiseaux nichent dans les forêts environnantes.  Nous faisons une petite promenade sur la rive du lac. Le ciel devient menaçant et les gros nuages gris masquent les sommets qui avoisinent 7800m.

    CHINE - TIBET 2007

    Après une longue étape, nous arrivons à Bomi (2750 m) sous une pluie battante.

    9ème Jour Bomi - Bayi

     Il pleut toute la nuit. 

    CHINE - TIBET 2007  CHINE - TIBET 2007

    Nous quittons Bomi sous un ciel chargé et une pluie intermittente. La route est goudronnée à la sortie de la ville et un brouillard dense  enveloppe les arbres. 

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    A une trentaine de km de Bomi, la piste est devenue un fleuve et une grue essaye de contenir le flux d'eau et de cailloux qui dévale des pentes.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Nous traversons le nouveau pont suspendu de Tongmai avec un tablier en bois. L'ancien pont est encore en place.   Dans ces montagnes vivent les tribus primitives des Memba et des Luoba. Leur manière de vivre est similaires à celles des tibétains, mais ils ont gardé des costumes et habitats ancestraux.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    La vallée se resserre et la piste surplombe le torrent. Les éboulements de terrain sont fréquents et les ponts et chaussées utilisent les matériaux locaux pour maintenir la voie ouverte.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Un pont en beton, au milieu d'une jungle a du voir passer quelques trains avant de retourner à l'état sauvage. 

     

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Les nuages nous empêchent de voir les fiers sommets himalayens. Un pont suspendu permet à ceux qui n'ont pas le vertige d'atteindre l'autre rive.

    CHINE - TIBET 2007 CHINE - TIBET 2007

    Tout à coup, la vallée s'élargit, se fleurit, la route goudronnée refait son apparition. 

    CHINE - TIBET 2007CHINE - TIBET 2007

    Nous arrivons au village de Zhaxigang www.zh.car.com . Cette vallée verdoyante est surnommée la petite Suisse

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Ce village d'architecture traditionnelle tibétaine est une sorte de musée en plein air. Le drapeau rouge de Mao flotte sur les toits de ce village chinois pour touristes. 

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu LhasaCHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Les maisons sont joliment décorées. Les portails de bois et les dessous de toit sont peints de motifs géométriques ou floraux. 

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Un chien nous regarde entrer dans la maison.  Une grande pièce avec le décor traditionnel est chauffée par un poêle à bouse de yak. La viande de yak sèche au plafond.  Dans le dessous de toit, les peaux de yaks sèchent au vent. 

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    A Lulang, nous dégustons un poulet (dont tête et pattes)  aux champignons dans une marmite en pierre - Lulang stonepot chicken. Un peu plus loin, nous revêtons les tenues traditionnelles (tunique de peau, poignard pour les homme et robe broodée, sac à main et collier pour les femmes) pour une belle photo de groupe.

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Nous remontons la vallée, alors que  les nuages gris s'amoncellent sur le relief.  

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Nous passons un nouveau col (4150m), encore une fois dans le brouillard. Faut il accrocher un drapeau de prière pour espérer avoir le soleil ?

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    La route désormais goudronnée redescend dans la vallée de Nyingchi. La rivière Nyiang s'écoule dans de nombreux bras le long de la ville.

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    En arrivant dans la vallée, les bords de la route deviennent un jardin de fleurs. 

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

     

    La rive de la Nyiang river est occupée par de nombreuses serres. La Nyijang tower surplombe le fleuve au sud de Nyingchi.

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    A l'est de Nyingchi, nous faisons un arrêt pour admirer le vénérable cyprès de 2600 ans et 5.8m de diamètre. 

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Nous entrons dans la ville de Nyingchi aussi appelée Bayi, dernière étape avant Lhasa. Les maisons aux toits de tôle ondulée bleue sont présentes et traduit visuellement l'implantation des chinois au Tibet. L'architecture moderne et les publicités ont envahi les rues.

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Notre hôtel est juste en face d'une caserne et nous assistons à le levée des couleurs. Le soir, la ville prend une allure de Las Vegas avec ces palmiers lumineux made in China.

    10ème Jour    Bayi - Lhasa 

     

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

     

          Au départ nous pouvons apprécier le magnifique paysage de la rivière Niyang, eau limpide, elle descend de la montagne Mila et s’écoule jusqu’au Brahmapoutre qui s'appelle ici le Yarlung Tsangpo, à environ 40 km au sud de Bayi.

     CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Les tours de guet de Xubacun, un peu avant Bahezhen s'élèvent d'une vingtaine de mètres.

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    A Jiedingcun sur la N318, ce restaurant bateau original et une passerelle rustique le long de la route.

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Des chevaux en liberté paissent le long de la rivière Nyijiang. Un peu plus loin, le rocher sacré de Pikangcun se dresse au milieu de la gorge. 

     CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    La route s'élève ensuite à nouveau vers les montagnes. Au loin, les cimes enneigées atteignent les 7000 m .

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Nous franchissons le Milha mountain  Pass à 5013m dernier col avant de rejoindre la vallée du Brahmahpoutre qui nous emmènera vers Lhasa.

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Au dessus des prairies, le monde minéral est tout proche. Des nomades tibétains vivent ici sous leur tente.

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Les yaks ne sont pas loin et nous assistons à un combat titanesque entre un jeune mâle et un ancien. Nils ose défier le vainqueur avec son appareil photo.

     CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Celui, ci, avec ses cheveux blancs est plus calme.  Entrée dans le village natal de Song Zan Gameo (?) 

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Des enfants jouent dans les prés en surveillant les yaks et madame, fait ses courses.

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Dans la rue, le billard est très pratiqué. D'autres partent au travail dans ces camions chinois.

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Les briques d'argile sèchent dans les champs. Dans la construction  ce sont les femmes qui montent les briques pour les maçons.

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Sous un chapiteau traditionnel, se tient une assemblée de tibétains. 

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    Nous longeons le Brahmapoutre (Yarlong Tsanpo -2840 km de long) traversé par ce grand pont. Et nous arrivons rapidement à Lhasa.

     

    CHINE - TIBET 2007 première partie Chengdu Lhasa

    A Lhasa, notre petit hôtel dans la rue du temple de Ramoche .

     

    FIN

    de la première partie

     

     

     

      

    « Montgolfières de Chambley - 2005Suède en hiver »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :